Catégories
Atelier bidouilles Evénement Nous y étions ! Sauvons les piles

Le courant est passé entre El kawa des seigneurs, L’atelier de Sacha, Electrocycle et ESS Club le 26 nov. 2022 !

Le courant est très bien passé entre El kawa des seigneurs, L’atelier de Sacha, Electrocycle et ESS Club le 26 nov. 2022 !
A l’occasion du mois de l’ESS dans le Val de Marne, Electrocycle a inauguré avec l’atelier de Sacha un tout nouvel atelier à destination du grand public : Cabaret sciences autour du réemploi des piles. Il s’est déroulé dans la bonne humeur et la curiosité durant 2h au café associatif des seniors de Créteil (mais pas que) El Kawa des seigneurs. Il a été rendu possible par la médiation d’ESS Club et le financement du département du Val de Marne.
Quels fils directeur électriques tirés ? Quels enseignements et quelles suites à imaginer ?

La curiosité et le réemploi des piles, fils directeurs de l’atelier

C’est une quinzaine de personnes qui se sont retrouvés vers 16h au Kawa des seigneurs pour participer au Cabaret Sciences. Ce dernier a commencé par la découverte par le faire des possibilités offertes en associant imagination, réemploi, science et énergie. Une petite fille a ainsi pu grâce à un ventilateur de PC couplé à une pile et munie de plusieurs stylos produire une de ses nouvelles oeuvres d’art que ses parents pourront fièrement exposés. Notre fée électricienne amatrice a aussi pu, sans baguette mais à l’aide d’une roue de trottinette, produire de la lumière !

Les adultes, aussi émerveillés que les plus petits, n’ont pas été en reste quant à leur participation à cet atelier d’intelligence collective. Ils ont étanché une grande partie de leur curiosité en posant de nombreuses questions. Florilèges : Quelle différence entre tension et intensité ? Lequel de ces concepts peut être… mortel. Comment produire de l’électricité ? C’est quoi un multimètre ? Une pile, c’est du courant continue ou alternatif ? Quelle différence entre les deux courants ? Pourquoi une pile peut fuir et comment est-elle faite ? Quels sont les métaux qui la constitue ? Quelles conséquences environnementales pour produire des piles ou des batteries ? C’est quoi la meilleure pile ? …

Ayant pu apprécier les cas de réutilisation de piles par Sacha, notre public constitué d’habitués d’el Kawa des seigneurs, de sympathisants ou membres Electrocycle – auxquels vers 17h45 se sont ajoutés les participants d’une inauguration d’une superbe exposition de calligraphie arabo-musulmane – a pu ensuite découvrir la station de diagnostic produite par Electrocycle.
Cette dernière a vocation à réduire le gaspillage en matière énergétique et environnemental. Mais aussi, de produire du lien social et alimenter des ateliers comme ceux de Sacha ou ceux des electrorigamis d’Electrocycle. Deux des trois prototypes du programme eBiom ont d’ailleurs été présentés.

L’atelier s’est conclu par une chaîne humaine formant un circuit électrique fermé qui produisait des sons grâce à l’électricité passant entre les corps des participants !

Quels enseignements et quelles suites ?

Une des finalités de cet événement organisé par l’ESS Club pour le département du 94 était de faire se rencontrer tiers lieux et associations de l’ESS afin de se découvrir et initier des collaborations futures.
C’est au delà du lieu, une très belle rencontre que nous avons fait avec la présidente de l’association, Salika. Dynamique retraitée qui, depuis 16 ans, démocratise la culture avec le soutien d’une petite communauté de bénévoles et d’un salarié pour gérer les deux lieux dont l’un à été ouvert en pleine Covid-19 pour lutter contre l’isolement des seniors.
Sacha comme les membres d’Electrocycle ont eu grand plaisir à partager nos savoirs et répondre aux questions posées.

Comme expliqué lors de notre intervention à El Kawa des seigneurs, il ne nous paraît pas possible de développer le réemploi de batteries ou piles en déployant des stations de diagnostics dans des lieux commerciaux qui peinent souvent à collecter pour recyclage des équipements électriques et électroniques. En revanche, nous pensons que dans des lieux bénéficiant d’une communauté d’utilisateurs tissant du lien social, il serait tout à fait possible d’imaginer un écosystème pérenne entre association valorisant les piles/batteries (Atelier de Sacha et Electrocycle) et lieux les collectant et participant à la sensibilisation environnementale (à travers notamment la lutte contre le gaspillage énergétique).

Un projet commun de revalorisation de piles (Lycée professionnel d’Aubervilliers, atelier de Sacha, Electrocycle notamment) et batteries a été déposé auprès de la ville de Paris pour financer le concept que nous pousserions ensuite dans d’autres tiers lieux tel que celui de nos amis de Kawa des seigneurs.
La régénération de piles serait à partir des quelques prototypes qui nous ont été donnés par l’initiateur du projet originel de Regenbox possibles en lien avec le lycée professionnel Jean-Pierre Timbaud.
En attendant, un multimètre mutualisé pourrait permettre de sauver quelques piles que nous pourrions collecter à partir d’un certain seuil à fixer ! Et El Kawa des seigneurs pourraient s’ils souhaitent se lancer dans la régénération de piles se mettre en lien avec nos amis d’Atelier 21 qui ont repris le concept de RegenBox.

Tous nos remerciements aux participants, intervenants (Sacha et Cyril), organisateurs (l’équipe d’ESS Club dont Mylena) financeur (Département du Val de Marne) de l’atelier,
Prochaine date du Cabaret Science consacrée au réemploi de piles arrêtée le 30 novembre a la MVAC du XIE arrondissement !